Dear reader,
You may have noticed that we’ve changed domains from Minestories to Solid Ground online, a name that more inclusively reflects our broad range of solutions for the mining and rock excavation industries. Rest assured, you’ll still be able to read and watch the ground-breaking content you’ve come to expect. Thanks for visiting.

En route vers la sécurité

Œuvrant pour une exploitation minière sans danger, équitable et durable, l’International Council on Mining and Metals rassemble 27 des grandes compagnies minières mondiales, des fabricants d’équipements et plus de 30 associations régionales sur les matières premières. Son programme le plus récent, « Innovation for Cleaner Safer Vehicles », a pour objectif de concevoir une nouvelle génération d’équipements miniers durables.

L’exploitation minière est une activité qui comportera toujours des risques inhérents. Mais l’amélioration de la technologie et des pratiques en matière de sécurité fait considérablement reculer ceux-ci depuis plusieurs années. Néanmoins, les accidents liés à du matériel de transport ou mobile représentaient 22 % des accidents mortels dans les grandes mines en 2017, ce qui en faisait la deuxième cause de décès dans ce secteur après les chutes dans le vide. Les chefs de file de l’industrie en ont pris bonne note et, à l’automne dernier, un plan ambitieux pour rendre les véhicules plus propres et plus sûrs a été annoncé à l’occasion de l’International Mining and Resources Conference à Melbourne, en Australie.

L’International Council on Mining and Metals (ICMM) cherche à apporter une solution aux problèmes fondamentaux rencontrés par le secteur en matière de développement durable. Sa dernière initiative, « Innovation for Cleaner Safer Vehicles » (ICSV), a rassemblé un nombre sans précédent de constructeurs et de compagnies minières en quête de trois objectifs communs : améliorer la technologie d’interaction entre les véhicules pour réduire les collisions, accélérer la baisse des émissions de particules fines des moteurs diesels et diminuer les coûts énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre. Päivi Kautiainen, responsable des services techniques chez Sandvik Mining and Rock Technology, explique que cette initiative est unique car elle réunit le secteur minier et les constructeurs autour d’un triple objectif ambitieux et innovant. « Nous n’avons pas hésité une seconde à participer à ce programme », insiste-t-elle en ajoutant que les questions abordées dans le cadre de l’ICSV sont si essentielles à l’avenir du secteur minier que la participation de Sandvik était acquise dès la réception de l’invitation.

« Dans ce forum, les entreprises qui ne se considéreraient autrement que comme clients et fournisseurs, voire dans certains cas comme concurrents directs, s’assoient autour d’une même table pour s’entretenir de leurs visions et de leurs objectifs. Que des concurrents soient disposés à unir leurs forces pour concevoir des technologies qui vont façonner l’avenir du secteur montre à quel point la question de la sécurité est vitale. » Le comité de pilotage, le bras exécutif du programme, est chargé de planifier le travail et de mener à bien les missions. D’autre part, chacun des trois objectifs a été confié à un groupe de travail dédié tandis que le comité consultatif des directeurs généraux est le bras décisionnel du programme.

Le programme Innovation for Cleaner Safer Vehicles (ICSV)

Le programme ICSV rassemble 27 des plus grandes compagnies minières mondiales et certains des fournisseurs de camions et d’équipements parmi les plus réputés en vue d’accélérer le rythme de l’innovation et concevoir une nouvelle génération de véhicules miniers. Ses objectifs déclarés sont :

  •  lancer des véhicules pour exploitations à ciel ouvert n’émettant pas de gaz à effet de serre d’ici 2040;
  • réduire au minimum l’impact opérationnel des émissions des moteurs diesels à l’horizon 2025;
  • proposer une technologie d’évitement des collisions aux compagnies minières d’ici 2025.

Sandvik est fier d’être représenté à tous les niveaux de l’organisation de l’ICSV. Päivi Kautiainen siège au comité de pilotage et chacun des trois groupes de travail comprend au moins un collaborateur de Sandvik. Henrik Ager, président de Sandvik Mining and Rock Technology, est l’un des six membres du prestigieux comité consultatif des directeurs généraux. « L’un des éléments qui rend ce programme aussi percutant, c’est qu’il est soutenu au plus haut niveau par tous les constructeurs et compagnies minières participants », souligne Päivi Kautiainen en ajoutant que c’est un honneur pour Sandvik d’être l’une des six entreprises – et l’un des trois fabricants – à être représentées au comité consultatif. « Je pense que c’est une preuve de notre solide réputation au sein du secteur minier et aussi au fait que Sandvik Mining and Rock Technology est un précurseur dans des domaines à visée technologique clés tels que l’automatisation et la réduction des émissions. »

Ce n’est pas un hasard si l’initiative ICSV est née maintenant. D’une part, les questions relatives à l’environnement et à la durabilité n’ont jamais été autant d’actualité sur la scène politique internationale et, d’autre part, on assiste actuellement à un virage technologique dans les domaines de la numérisation et de l’automatisation. C’est grâce à ces progrès technologiques que des constructeurs comme Sandvik seront capables de proposer les améliorations de produits nécessaires pour atteindre les objectifs de l’ICSV dans les années à venir. En matière d’automatisation, l’un des principaux buts du programme est de promouvoir la création d’une technologie d’évitement des collisions pour les engins miniers dans l’objectif de lancer ce genre de technologie automatisée dès 2025. Sandvik a déjà conçu une technologie capable d’automatiser toute une mine et propose actuellement les systèmes de télécommande et d’automatisation les plus pointus du secteur. Sa gamme de produits AutoMine englobe tous les aspects de l’automatisation, du pilotage autonome d’équipements individuels à l’automatisation de toute une flotte.

Sur le plan de la réduction des émissions, l’initiative ICSV poursuit deux objectifs parallèles : introduire des véhicules pour exploitations à ciel ouvert n’émettant pas de gaz à effet de serre à l’horizon 2040 et réduire au minimum l’impact opérationnel des émissions des moteurs diesels d’ici 2025. Sandvik est en train de mettre au point la prochaine génération d’équipements et de véhicules miniers à batterie dans le but d’atteindre le zéro carbone et zéro émission de particules à l’avenir.

Je pense que c’est une preuve de notre solide réputation dans le secteur minier.

« Le programme ICSV nous permet de collaborer avec nos clients en rapprochant d’eux nos activités de recherche et développement et en découvrant exactement ce dont le secteur a besoin et ce qu’il veut dans les années qui viennent », insiste Päivi Kautiainen. La première réunion formelle du comité consultatif des directeurs généraux de l’ICSV s’est tenue en octobre 2018. Les trois groupes de travail ont commencé leurs activités en janvier 2019. Ils se sont réunis ultérieurement pour planifier plus en détail le programme et son exécution. « Je suis convaincue que ce que nous faisons profitera à l’ensemble du secteur minier et pas uniquement aux membres de l’ICMM. Même si les équipements Sandvik ne sont qu’un des aspects de la mine, nous sommes ici pour apporter notre contribution, collaborer avec les mines pour atteindre les objectifs annoncés et assurer la disponibilité de véhicules miniers plus propres et plus sûrs à l’avenir. »

Le comité consultatif des directeurs généraux

Le programme ICSV est dirigé par un comité consultatif de six personnes, dont trois font partie d’entreprises membres de l’ICMM, les trois autres représentant des fournisseurs participant au projet.

  • Andrew Mackenzie (DG de BHP)
  • David Garofalo (DG de Goldcorp
  • Nick Holland (DG de Gold Fields)
  • Denise Johnson (Présidente groupe, secteur exploitation des ressources, Caterpillar)
  • Max Moriyama (Président, division exploitation minière, Komatsu)
  • Henrik Ager (Président de Sandvik Mining and Rock Technology)