Dear reader,
You may have noticed that we’ve changed domains from Minestories to Solid Ground online, a name that more inclusively reflects our broad range of solutions for the mining and rock excavation industries. Rest assured, you’ll still be able to read and watch the ground-breaking content you’ve come to expect. Thanks for visiting.

Mérite dans la mère patrie

Les héros établissant des records n’appartiennent pas qu’à la littérature : on les trouve à la mine Taldinskaya Zapadnaya-2 de SUEK en Sibérie où le matériel et la formation uniques de Sandvik Mining and Rock Technology leur ont été fort utiles.

Ouverte en 2001, la mine Taldinskaya Zapadnaya-2 est située dans la région de Kemerovo dans le sud-ouest de la Sibérie. Elle se trouve au centre du district géologique de Yerunakovsky, pratiquement au cœur de l’extraction houillère en Russie. Exploitée par la compagnie charbonnière sibérienne SUEK, sa propriétaire, le site disposait à son ouverture d’une capacité de 600 000 tonnes et est devenue depuis l’une mines les plus productives de la région avec une capacité de trois millions de tonnes par an. Sur le plan de l’échelle et de la productivité, on la considère comme la mine de charbon idéale.

SUEK est l’un des grands producteurs russes de charbon. Il exploite des sites à ciel ouvert et des mines souterraines. La majeure partie du minerai extrait est composé de charbon bitumineux et de lignite. Il est également bien placé sur le marché international, se classant sixième du point de vue de la production et quatrième au niveau des exportations.

Taldinskaya Zapadnaya-2 est également le lieu de travail d’Alexandre Kulichenko, lauréat du prix « Héros de la Fédération de Russie  » et chef d’équipe chez SUEK. Le président russe lui a remis l’Étoile d’or le 25 avril dernier. Il y a huit ans, il avait reçu la médaille de la deuxième classe de l’Ordre du mérite pour la Patrie pour son efficacité au travail. En 2015, son équipe de 44 mineurs avait établi un record mensuel dans l’industrie russe du charbon en excavant 1 012 m. Il a battu ce record en décembre 2016 avec 1 272 m. Pour récompenser son action, on lui a décerné le titre de « Héros du Kouzbass ». 

Toutes ces prouesses ont été accomplies avec un mineur continu et boulonneuse de toit combiné Sandvik MB670.

Aujourd’hui, ce héros âgé de 49 ans n’intervient qu’avec la première équipe pour préparer le front de taille aux opérations qui vont suivre au cours des 24 heures suivantes. Il avoue ne pas avoir cherché à établir des records industriels, c’est juste le hasard.

Le Sandvik MB670 est la meilleure machine que j’ai jamais manœuvrée.

« Je voulais bien avancer avec mon équipe et grâce à une machine neuve et performante, nous avons obtenu de bons résultats. Le Sandvik MB670 est le meilleur équipement que j’ai jamais utilisé de par sa simplicité, la pose du revêtement et le niveau de sécurité.  Son atout réside dans le châssis extensible avec système d’entraînement hydraulique qui permet à la tête d’abattage de faire son travail sans avoir besoin du système d’entraînement des chenilles. On s’est mis au travail dans la galerie, on a accéléré et constaté que cette machine pouvait aller très loin. »

Le Sandvik МВ670 est à l’épreuve des explosions. D’après Alexandre Kulichenko, il est pensé dans les moindres détails. Et même s’il reconnaît avoir connu quelques petites défaillances, les techniciens de l’assistance technique Sandvik les ont résolues promptement, évitant ainsi des arrêts prolongés.

Anatoli Meshkov, premier directeur général adjoint de la société par actions et directeur technique de SUEK-Kouzbass, a fait énormément de recherches pour acquérir l’équipement adéquat. Il explique les raisons pour lesquelles l’entreprise a arrêté son choix sur le nouveau Sandvik  MB670-1 : « Nous connaissons bien le Sandvik MB670 pour avoir établi des records d’abattage de plus de 1 200 m en un mois. Nous savons comment extraire un maximum de charbon. L’enjeu désormais, c’est d’abattre rapidement. C’est pourquoi on a sélectionné les mineurs continus et boulonneuses de toit combinés Sandvik. Deux des huit machines acquises sont en service et nous attendons la livraison de la troisième. »

Caractéristiques Sandvik MB670-1

  • Longueur totale : 11,24 m.
  • Largeur de plateforme : 4,36 m.
  • Garde au sol : 27 cm.
  • Largeur du chargeur : 4,5 m to 5,2 m.
  • Largeur du convoyeur : 76 cm.
  • Largeur d’abattage : 5,2 m.
  • Hauteur d’abattage : 3,5 m à 4,5 m.
  • Puissance du moteur de la tête d’abattage : 270 kW.
  • Dureté de la roche extraite : de 50 MPa à 80 MPa.
  • Capacité de chargement : 25 t/min.
  • Diamètre des picots : 20 mm à 30 mm.
  • Masse totale : 105 t.

Les nouveaux Sandvik MB670-1 soulèvent des attentes en matière de développement du site. Ils sont affectés à l’exploitation d’un nouveau gisement. À la mine Yalevsky de SUEK, une longue taille contenant des réserves estimées à 11 millions de tonnes de charbon est en préparation. Il faut exploiter une galerie de 6 km en six mois. Si cet objectif est atteint dans les délais, ce sera un excellent résultat.

À Taldinskaya Zapadnaya-2, les projets sont tout aussi ambitieux. On a recours à plusieurs autres machines Sandvik en dehors du Sandvik MB670 : des haveuses Sandvik MR340, un camion navette Sandvik TC790, une foreuse de prospection Sandvik DE880, une Leopard DI550 pour le forage en surface, un crible latéral  CR620 et un alimentateur-concasseur Sandvik CR320.

Anatoli Meshkov trouve que ce n’est pas difficile d’apprendre à manœuvrer le matériel malgré sa complexité apparente.

Les opérateurs et les techniciens d’entretien sont formés pour piloter et entretenir les équipements à l’usine Sandvik de Zeltweg, en Autriche. Une fois leur formation terminée, ils reçoivent un certificat d’aptitude personnel. Ces spécialistes s’occupent aussi de l’entretien des nouvelles machines.

Pendant toute la garantie du matériel, les opérateurs communiquent avec les spécialistes de l’assistance technique Sandvik tous les jours. Ils enregistrent le nombre d’heures de service des moteurs et contribuent à la résolution de la moindre panne car un arrêt machine peut aboutir au non-respect des objectifs du plan de production et, par conséquent, à de lourdes pertes financières. Les professionnels Sandvik entretiennent leur réputation : même le problème technique le plus complexe est résolu en 24 heures.

Aux dires de l’opérateur de haveuse Petr Boretsky, le Sandvik МВ670-1 cumule de nombreux avantages : « J’apprécie qu’il soit équipé d’un tambour d’abattage télescopique. Cela assure une extraction en continu et un soutènement de la voûte et des parois de la mine. Et cela permet d’économiser du temps et des efforts, et garantit la sécurité du travail sous terre. J’ai constaté que le niveau sonore et les vibrations avaient baissé. Le conteneur de poussière et le circuit d’eau de refroidissement sont plus compacts. Un gros avantage, c’est le sol bien battu qui résulte du système adaptable d’abattage automatisé. »

<p>Alexandre Kulichenko a reçu le prix « Héros de la Fédération de Russie » pour avoir battu un record d’excavation avec un mineur continu et boulonneuse de toit combiné Sandvik MB670.</p>

Alexandre Kulichenko a reçu le prix « Héros de la Fédération de Russie » pour avoir battu un record d'excavation avec un mineur continu et boulonneuse de toit combiné Sandvik MB670.

Chaque jour, les mineurs attaquent la couche de houille avec le nouveau Sandvik  MB670-1, contribuant à mettre en œuvre les nouveaux plans plus ambitieux. Quels que soient les records et les projets d’extension envisagés par la compagnie minière et le degré de sophistication des machines à la manœuvre, c’est la sécurité qui prime pour SUEK. «  Nous investissons massivement dans la sécurité au travail dans l’intérêt des mineurs mais aussi de l’environnement », souligne Anatoli Meshkov.

Et ça se voit. L’entreprise a reçu un prix EraEco, parrainé par l’UNESCO, pour sa production respectueuse de l’environnement. En 2016, SUEK-Kouzbass a remporté le prix de l’évolution remis par le ministère russe des Ressources naturelles pour la meilleure solution complexe dans le domaine des technologies respectueuses de l’environnement.

La plupart de ceux qui travaillent avec la machine ne cachent pas leur admiration. Petr Boretsky déborde de fierté en décrivant la commande automatique de la vitesse de déplacement et des manœuvres du Sandvik MB670-1, deux éléments qui optimisent le cycle de coupe. « J’aime vraiment ce que je vois quand je pilote le nouveau mineur continu et boulonneuse de toit combiné. J’ai l’impression d’être un capitaine sur le pont de son bateau. J’apprécie aussi de pouvoir suivre à distance l’état de la masse de charbon à l’aide d’une commande sans fil. »

SUEK-KUZBASS

SUEK compte plus de 1 900 clients dans 42 pays. La compagnie charbonnière est implantée dans huit régions de Russie. Sa zone stratégique est la région de Kemerovo. Ses ressources :

  • 2 mines de charbon à ciel ouvert.
  • 7 mines de charbon souterraines.
  • 5 sites de traitement du charbon.
  • 1 service mutualisé opérations et transport.
  • 13 entreprises d’entretien.
  • 10 fronts de taille houillers.
  • 48 fronts de taille pour galeries.
  • 437 km de galeries entretenues.
  • 12 922 salariés.