Dear reader,
You may have noticed that we’ve changed domains from Minestories to Solid Ground online, a name that more inclusively reflects our broad range of solutions for the mining and rock excavation industries. Rest assured, you’ll still be able to read and watch the ground-breaking content you’ve come to expect. Thanks for visiting.

<p>En ce qui concerne les objectifs de développement durable, Sandvik Mining and Rock Technology demande à ses principaux fournisseurs et sous-traitants qu’ils suivent son exemple.</p>
Montrer la légendeMasquer la légende

En ce qui concerne les objectifs de développement durable, Sandvik Mining and Rock Technology demande à ses principaux fournisseurs et sous-traitants qu’ils suivent son exemple.

S’associer pour atteindre les objectifs de développement durable

La mise en conformité au Code de conduite de Sandvik, un recyclage accru et le respect des normes de sécurité internationales… Ce sont certains des nouveaux objectifs que Sandvik exigera de la part de ses fournisseurs à mesure que l’entreprise va mettre en place un programme de développement durable concernant l’ensemble du cycle de vie [des produits] à l’horizon 2030.

Chez Sandvik Mining and Rock Technology, le développement durable ne se limite pas à l’amélioration du rendement énergétique de ses activités internes, ou à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), ou encore au déploiement de la numérisation et d’équipements automatisés et électriques dans les mines, tout en réduisant de moitié les maladies professionnelles.

L’entreprise a également mis en œuvre un plan décennal ambitieux qui donnera naissance à une seule et unique approche du cycle de vie, laquelle requerra de la part des fournisseurs et sous-traitants de monter au créneau pour atteindre les objectifs ambitieux de développement durable de Sandvik afin que tout le monde soit bien au diapason.

Sandvik Mining and Rock Technology demande à ses principaux fournisseurs et sous-traitants de suivre son exemple en réduisant de moitié leur propre empreinte carbone, en portant leur circularité à 90 %, en respectant les critères de Sandvik en matière de santé et de sécurité, et en se conformant à son Code de conduite des fournisseurs.

Sous la direction d’Henrik Ager, président de Sandvik Mining and Rock Technology depuis avril 2019, l’entreprise a divisé son action en faveur du développement durable en quatre axes principaux raccordés à des objectifs concrets dans l’ensemble de sa chaîne logistique. La réduction des émissions de GES est primordiale, comme cela s’impose à tout le monde de nos jours. La circularité est mieux décrite par Henrik Ager lui-même : « Plus on peut réemployer de matériaux, moins on a besoin d’en produire ». L’idée est d’amener les principaux fournisseurs à faire de même ou à recycler 90 % de ce qu’ils emploient dans leur production.

Naturellement, la santé et la sécurité, ou l’absence de danger pour les personnes, est une priorité. Ceci transparaît en interne par le développement continu et conséquent d’équipements miniers automatisés et à batterie, qui sont actuellement en phase d’essais et mis en service dans le monde entier. Pour terminer, il y a la mise en conformité au Code de conduite Sandvik et, plus généralement, aux objectifs de développement durable des Nations unies.

Nous demanderons à nos principaux fournisseurs d’afficher une circularité de 90 %.

Gérer sans compromis la chaîne logistique en respectant ces quatre axes de développement durable n’est pas seulement bon pour l’environnement, c’est aussi porteur pour les affaires, car les clients exigent la même chose de Sandvik.

« Pour commencer, notre entreprise dans son ensemble veillera à disposer de plans d’action pour faire baisser les émissions de GES », souligne Henrik Ager pour qui développement durable est clairement synonyme de gain de productivité. « Réduire les GES et assurer la recyclabilité seront un critère essentiel au moment de la conception de nouveaux produits et solutions. [Et] ce sera l’un des critères déterminants de sélection des fournisseurs stratégiques. »

La déclaration d’intention replace tout cela dans son contexte : « Nous conduirons le changement dans notre secteur et développerons une activité prospère et durable qui fera évoluer le monde par l’ingénierie. Notre objectif est de devenir le partenaire commercial innovant de nos clients en intégrant le développement durable dans tous les secteurs de notre activité, créant de la valeur ajoutée pour chacun. Notre approche globale du cycle de vie signifie que nous œuvrons sans relâche dans nos opérations, notre chaîne logistique et notre offre de produits et services pour mener une activité plus résiliente et respectueuse de l’environnement. »

Le développement durable est sans nul doute un sujet très complexe et semé d’embûches, mais il est indispensable aux performances à long terme de l’entreprise, en particulier vis-à-vis des fournisseurs, des clients et en tant qu’employeur. Il ne s’agit pas que de (re)verdir son blason, c’est aussi, comme l’ont découvert de nombreuses autres entreprises, un chemin tout tracé vers la rentabilité pour tous les acteurs de la chaîne logistique.

« Pour nous, il sera fondamental de mener de front les deux combats pour la productivité et pour la réduction des GES, car on ne pourra pas survivre si on ne parvient pas à faire gagner nos clients en productivité.  En tant qu’employeur, nous devons montrer que nous abordons cette question avec sérieux et que nous avons élaboré une stratégie pour devenir une entreprise plus éco-responsable, aidant nos clients à l’être aussi pour que l’ensemble de l’écosystème évolue [fournisseurs compris]. »

Le plan décennal de Sandvik Mining and Rock Technology à destination de ses fournisseurs :

  • Nous demanderons à nos principaux fournisseurs d’afficher une circularité de 90 %.
  • Nous demanderons aux programmes d’amélioration de la santé et de la sécurité de nos fournisseurs stratégiques de respecter les critères de Sandvik.
  • Tous nos fournisseurs doivent se conformer au Code de conduite Sandvik.

De l’avis général, des solutions émergent de plus en plus, certaines sous la forme d’innovations ingénieuses et d’autres sous la forme d’acquisitions.

Ce qui est formidable par rapport à toutes ces mesures en faveur du développement durable, c’est qu’elles ne passent pas inaperçues aux yeux de certains des plus grands acteurs de l’industrie. Des clients comme Boliden et Anglo American, par exemple, ont mis en place des objectifs de développement durable ambitieux, tels que l’investissement dans le rendement énergétique et la sécurité des collaborateurs, et ils exigent la même chose de leurs fournisseurs.